mardi 16 janvier 2018

Wasquehal en Transition écrit à la MEL

Nous avons dernièrement écrit à la MEL pour y être reçus concernant le Sentier du Laurier .
Voici le courrier :


Monsieur le Président de la Métropole Européenne de Lille,


Notre association, Wasquehal en Transition, a sollicité, juste avant les fêtes, une demande de rencontre avec un de vos urbanistes conseils en charge de la révision du PLU, par courriel et par courrier postal. Nous comprenons bien, que, compte tenu du calendrier, une réponse positive ait tardé à nous être transmise. Néanmoins, dans l'hypothèse où ces courriers se seraient égarés, nous réitérons notre demande.
En effet, notre association a été très active dans la concertation autour de la réalisation du PLU2 :

- envoi d'une contribution générale sur Wasquehal en date du 2 mars 2017;

- participation, avec le service urbanisme de la municipalité de Wasquehal, à l'élaboration de l'IPAP,

- rédaction de fiches dans le cadre du dispositif "Je carticipe",

- participation à des groupes de travail mis en place sur la mobilité et les espaces verts...

Sur Wasquehal, plusieurs centaines de contributions ont été réalisées sur "Je carticipe", dont une bonne partie relayait, sans concertation avec nous le plus souvent, nos préoccupations, en particulier le besoin de davantage d'espaces verts sur la commune de Wasquehal. Nous serions d'ailleurs très intéressés de connaître le nombre de contributions faites par des wasquehaliens concernant le PLU, suite à l'appel à contributions de vos services, relayés par la municipalité de Wasquehal.

Nous sommes donc un peu surpris quant aux arbitrages réalisés par la MEL concernant l'aménagement des abords du Sentier du Laurier, puisque la quasi-totalité d'un champ cultivable de 5 hectares, précédemment classé en AUDM, serait classée en AUCM.

Ceci nous semble contradictoire avec les volontés affichées  :

- La maîtrise de la ressource foncière et la lutte contre l’étalement urbain,
- La préservation et la mise en valeur du patrimoine environnemental, paysager et architectural.

Notre association propose que sur une partie significative de ces terrains une ferme urbaine à vocation maraîchère ( en permaculture) soit installée et pense que plusieurs organismes implantés au sein de la MEL pourraient être intéressés par ce projet. Nous en avons déjà démarché un.

Bien entendu, la MEL a vocation à défendre une vision globale de l'urbanisation sur l'ensemble de la MEL. Concernant la zone considérée, ceci ne nous semble pas,  contradictoire avec l'expertise d'usage et de terrain de notre association et des riverains qui se sont manifestés.

C'est pourquoi nous serions désireux de rencontrer vos services sur ces dossiers le plus tôt possible.

Vous trouverez, à cet effet, ci-dessous, nos coordonnées.

Dans l'attente de vous lire, veuillez agréer l'expression de nos sentiments respectueux,


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire