lundi 23 octobre 2017

Peut-on encore construire à Wasquehal?

Au travers du débat sur l'avenir du Sentier du Laurier, Wasquehal en Transition défend le maintien de la nature en ville et des paysages remarquables.
Il ne défend pas pour autant une ville mise sous cloche, ni l'absence de constructions nouvelles, ni le développement du logement pavillonnaire comme nec plus ultra du logement.
Il essaie de défendre une vision équilibrée de l'avenir de Wasquehal, prenant en compte le changement climatique et les risques spécifiques au bassin de la Marque.


Il y a en cependant un argument qu'il faut examiner avec sérieux : les besoins en logements.

Adjointe à l'Urbanisme de la commune de Wasquehal et Conseillère communautaire, Madame Soinne a exprimé le besoin, pour l'agglomération, de 130 000 logements, et celui d'accueillir des  familles pour peupler les écoles.


130 000 logements? D'où vient ce chiffre? 

Du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), document d'orientation globale en matière d'urbanisme qui concerne non seulement la Métropole Européenne de Lille, mais aussi d'autres communautés de communes (Pévèle, Haute Deûle). Mais ce chiffre est à échéance de 2035.
Pour la Métropole lilloise (MEL) , cela correspondrait à 116 000 logements et à une production par an de 5805 logements.

Source : Syndicat Mixte SCOT-Lille-Métropole
Premier problème : 
La Commission d’Enquête du SCOT a constaté que plusieurs données (population, nombre de logements…) ne sont pas datées et leurs références à un territoire sont parfois fluctuante. Ces chiffres n'ont pas été actualisés. 
Or, les objectifs prioritaires (développement économique, logements, transports)  sont donnés pour répondre à une croissance démographique volontairement fixée à 9 % par le SCOT de Lille Métropole, supérieure de 5 points au taux de croissance tendanciel de la population.

Wasquehal a pris de l'avance!
Deuxième problème :  À supposer même que ces prévisions soient exactes, faudrait-il que chaque commune participe de manière équivalente, entre 2017 et 2035, à cet effort de construction?
Il conviendrait déjà de comparer les efforts faits dans la dernière période. Or, à Wasquehal et dans ses communes voisines, les efforts ont été très inégaux entre 1999 et aujourd'hui :

(Données INSEE) : 

Évolution de la population de Wasquehal

1999 2006 2011 2014

18 541 18 936 19 998 21 343 +2802(+15,11%)
Superficie : 6,86 km2- Densité en 2014 : 3 111 hab/km2

Évolution de la population de Croix :

1999 2006 2011 2014

20 638 20 926 20 483 20 927 +289 (1,4 %)
Superficie : 4,4 km2- Densité en 2014 : 4 713 hab./Km 2

Évolution de la population de Villeneuve d'Ascq :

1999 2006 2011 2014

65 042 61 151 62 681 62 869 -2173 (-3,34%)
Superficie : 27,46 Km2-  Densité en 2014 : 2 289 hab/km2

Évolution de la population de Marcq en Baroeul :

1999 2006 2011 2014

37 177 38 939 39 591 39 291 + 2114 (5,68%)
Superficie : 14,04 Km2 -  Densité en 2014 : 2 799 hab/ Km2

Évolution de la population de Mouvaux :

1999 2006 2011 2014

13 177 13 096 13 477 13 118 - 59 (-0,44%)
Superficie : 4,17 km2 -  Densité en 2014 : 3 146 hab/km2
 
On le voit, entre 1999 et 2014, sur ces 5 communes limitrophes, c'est Wasquehal qui a accueilli le plus d'habitants , en nombre réel et en pourcentage, malgré une superficie relativement peu élevée.
Ceci, sans compter les nouveaux logements actuellement en voie de construction Avenue de Flandres, au centre-ville et au Capreau. 
On peut encore construire à Wasquehal, mais...
On peut donc considérer que Wasquehal a pris une large avance et peut prévoir d'ici 2035 une densification modérée de sa population, sans toucher aux quelques espaces non imperméabilisés existants, aux quelques espaces verts, d'autres communes pouvant, elles, accentuer leurs efforts, particulièrement celles qui ont le plus de superficie.

Pour construire et renouveler l'urbanisme -  avec modération- on  recherchera donc activement friches et dents creuses, locaux commerciaux et industriels vacants sans repreneurs, logements  à vendre : il y a là, même en respectant diverses servitudes, dont le patrimoine inventorié, de nombreuses opportunités pour répondre aux besoins, notamment en logements sociaux.



























































 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire