samedi 3 juin 2017

Soutenons la proposition d'un Parc de la Marque!

Lors d'une réunion très intéressante organisée par le Conseil en Architecture, en Urbanisme et en Environnement du Nord, Pierre Dhénin, qui a été naguère chargé par Pierre Mauroy de porter le projet de Parc de la Deûle, confiait qu'il aurait été, somme toute, plus facile de mener à bien le projet d'un Parc de la Marque.

Et pourtant, il n'existe pas encore de Parc de la Marque.



On voit bien cependant l'intérêt d'avancer un tel projet :

- il donnerait pleinement corps au concept de "trame verte et bleue" sur un territoire continu de Mons en Pévèle, source de la Marque, à Marquette, son arrivée à la Deûle, en y incluant le canal de Roubaix;
- il fédérerait les communes riveraines autour d'un projet fédérateur, à l'image de ce qui a été possible pour le Parc de la Deûle;
- cette perspective permettrait aussi de dynamiser la procédure de mise en place du Schéma d'Aménagement et de Gestion de l'Eau , après l'adoption du Plan de Prévention des Risques d'Inondation.

Beaucoup a déjà été fait dans les quarante dernières années, quand on se souvient de l'état de la Marque à cette époque : un égout à ciel ouvert dans certains endroits. L'intérêt paysager et écologique de la Marque  a été redécouvert. Certaines communes en ont fait un atout touristique.
 Et même : certaines friches industrielles, notamment le long de la branche de Croix, ont vu renaître des espaces naturels, la végétation a repris ses droits (voir ses "ripisylves" sur la photo)

Pourquoi s'arrêter en si bon chemin?

Le principal affluent de la Deûle et notre Métropole au sens large méritent bien  la perspective d'un Parc de la Marque, pourtant encore absente du SCOT.

La réalisation du PLU intercommunal peut être l'occasion de s'inscrire dans cette perspective, d'abord  par la réalisation de son Inventaire du Patrimoine Écologique et paysager que par son règlement,  qui doit notamment protéger et reconquérir les berges de la Marque en l'attente d'un SAGE que nous espérons ambitieux.

Mais au-delà de cet aspect réglementaire, il doit y avoir une volonté politique forte . Pour que cette volonté politique existe, il faut créer un puissant mouvement d'opinion en sa faveur. Chacun d'entre vous le peut en exprimant son soutien à ce projet via la consultation mise en place par la MEL :
jecarticipe.lillemetropole.fr

Exprimez vous! Soutenez cette initiative!

D'avance, un grand merci.

Wasquehal en Transition
Association membre de la MRES


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire