jeudi 19 janvier 2017

Faisons ensemble l'inventaire de notre patrimoine!

Nous l'avons relaté dans un précédent article : la municipalité précédente n'avait pas jugé utile, en 2004, de réaliser un Inventaire du Patrimoine Architectural et Paysager (dit "IPAP").

Notre association avait alerté la municipalité actuelle et contacté le Conseil en Architecture et en Environnement du Nord. Nous sommes heureux aujourd'hui de voir que ce dossier avance, et nous avons eu le plaisir de réaliser en commun un premier état des lieux en réalisant un tour de la ville.

Notre patrimoine, c'est d'abord un atout à valoriser et à préserver pour l'attractivité de notre ville.
Au-delà de Lille, Roubaix et Tourcoing, qui bénéficient de secteurs classés, la ville de Marcq en Baroeul a d'ailleurs fait un beau travail d'inventaire et de protection autour de plus de 230 sites, rangées de maisons, maisons individuelles ou paysages remarquables.

L'existence d'un tel inventaire, c'est aussi un moyen pour protéger ce patrimoine face à certains promoteurs sans scrupule. Il aurait été utile, par exemple, d'en disposer à l'occasion du contentieux -encore en cours- de la rue Lucien Viseur.

Nous avons fourni une première liste à la commune. Elle comprend des propositions pour tous les quartiers ou presque. Par exemple : 

Quartier du Petit Wasquehal :

Maison et Atelier du peintre Eugène Leroy, rue du Haut Vinage . Maison flamande à rouges barres.

Quartier du Haut Vinage

La superbe maison de maître du 19 rue Désiré Delesalle (au coin avenue Lepers), ou
toute l'Avenue de la Victoire, avec ses maisons 1930 précédées d'un jardinet, ses rangées d'arbres.

Quartier du Pharos :

La rue Albert Premier en particulier et ses maisons au "bel étage".



L'ensemble du quartier du Pharos, construit pour l'essentiel dans les années 1930, en même temps que le quartier voisin de Villeneuve d'Ascq (Flers Breucq) est intéressant.

Avenues de Flandres et de la Marne : villas et maisons de maîtres

Centre-ville :

Groupe scolaire du Centre ( Lefebvre-Malfait), rue Delerue, de style art-déco, architecte : M. Montaigne, inauguré en 1936, doté d'un beffroi, et la place arborée attenante, de la même époque, qui le met en valeur.A noter un superbe cèdre.


A noter aussi : les plantations de solides tilleuls dans la cour, contemporains de l'inauguration, méritent d'être protégées, valorisées, et complétées pour rétablir les alignements, certains de ceux qui y ont été plantés il y a 80 ans ayant été manifestement enlevés. L'avantage du tilleul est sa bonne longévité en général.

Cité de la Paix, ex-cité Saint Gobain
Edifiée pour le bénéfice des salariés de l'ancienne cité Saint Gobin, au début des années 1930, et bénéficiant des crédits de la loi Loucheur, cette cité présente un bel ensemble architectural de maisons disposant toutes d'un jardinet en devanture, et de jardins à l'arrière.

Bâtiment de l'ancienne poste, rue Charles Preux, aujourd'hui salon de coiffure, et la chapelle votive attenante.



Lotissement des Chalets, rues Delerue, des Chalets et Charles Preux, 1928, bâti à l'emplacement d'une ancienne briquetterie.


Lotissement maisons 1930 précédées d'un jardinet

Maison de Maître rue Sadi Carnot (entre rue Delerue et rue Jean Bart)

Maison de Maître angle rue Jean Bart(la voie la plus ancienne de la commune)- rue Sadi-Carnot

Ancienne Maison éclusière, Office du Tourisme

Noir- Bonnet :
La Ferme Dehaudt : à proximité immédiate de la confluence de la Marque et du Canal de Roubaix, la ferme est depuis de nombreuses années un lieu d'animation pédagogique au service des scolaires.
Un verger constitué d'arbres fruitiers d'origine locale vient d'y être implanté.

Capreau :

L'ancien Château Loneux, bâti à l'initiative de ce manufacturier, aujourd'hui Mairie Annexe, entouré de son parc dénommé « Parc Pompidou ».



Le majestueux peuplier du Canada très ancien dans le jardin du Centre Culturel Gérard Philipe.

Rang de maisons ouvrières rue Carpeaux entre la rue Guillaume et la rue Ph. Lebon.

Rue Lucien Viseur, bien sûr : grande unité de style de la rue.

Grand Cottignies-Cartelot :
Fermes anciennes Chemin du Cartelot et boisement des allées environnantes

Triez :

La Maison de Maxence Van der Meersch, quai des alliés, est un joli pavillon du siècle dernier, lieu de mémoire pour cet écrivain local, témoin de son temps, qui a obtenu le prix Goncourt.

Boërs :

Ferme flamande de la rue des Prés, limitrophe avec Marcq en Baroeul, de l'autre côté de la VRU, par rapport au centre de Wasquehal.


 Ce n'est là que le début d'un inventaire. Chers lecteurs, vous pouvez aussi faire connaître au service urbanisme de la ville vos propositions, soit par courriel ( urbanisme@ville-wasquehal.fr ) , soit envoi au Service Aménagement et Urbanisme, rue Marceau.

Aidez-nous en particulier à repérer, dans l'espace public ou dans l'espace privé (chez vous, par exemple, les arbres remarquables .

Les arbres remarquables constituent un patrimoine fondamental source de biodiversité, de paysage et de biomasse.
Certains nous procurent bien être, émotions et reflètent notre histoire et nos traditions. Un certain nombre arbres remarquables de notre ville  se trouvent dans les parcs et jardins publics, mais aussi dans des jardins privés. Parfois invisibles de l’extérieur, il nous semble essentiel que ce patrimoine soit mis en valeur...


Quelques critères :

- un âge avancé,
- des critères physiques : hauteur, circonférence du tronc,….
- une histoire : témoin de faits historique, planté lors d’un événement,…
- un critère esthétique : morphologie et physionomie...

Comme à Tourcoing, réalisons-en l'inventaire! (transmission au service urbanisme et copie à notre association : wasquehalentransition@gmail.com )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire